BIJOU JOUJOU, 9 JANVIER 2014 de 18h à 21h

Posté par galerieobjetrare le 6 janvier 2014

« Mais où sommes nous, s’écria Candide, quel est donc ce pays où on apprend aux enfants à mépriser l’or et les pierreries » Voltaire 1759

 Marie-Josée MORATO est bijoutiste (de bijou et artiste) libre.

Elle travaille sur des thèmes comme le bijou-jouet. Ces bijoux sont des Bijoux Rebelles fabriqués à partir de jouets chinés
 »dans un esprit de recirculation poétique ».

Marie-Josée MORATO nous émerveille avec cette série de couronnes ludiques, inspirées de têtes historiques comme celle du bon roi Dagobert (son orfèvre et ministre, le bon Saint-Eloi, est le patron des bijoutiers).

« je créée pour rire,

je récupère des jouets,

je découpe les jouets pour y mettre mon ordre dans un esprit de recirculation poétique.

Je sertis les jouets comme des joyaux,

je présente la collection de «  têtes couronnées » inspirées de couronnes historiques. »

Couronne de Dagobert

Publié dans BIJOU JOUJOU | Pas de Commentaire »

Reine et Roi en 2014 !

Posté par galerieobjetrare le 6 janvier 2014

Reine et Roi en 2014 ! la galerie OBJET RARE, pour célébrer l’Epiphanie, présente une série de COURONNES réalisées par Marie-Josée MORATO, autour d’une « galette des rois ».
La galette des Rois, où est cachée la fève, symbolise le soleil par sa forme ronde et sa couleur dorée. Et ce soir-là, jeudi 9 Janvier 2014, une tête sera couronnée, décoiffant momentanément Dagobert, ou Elizabeth, ou bien Ivan … photo à l’appui!

le roi Dagobert

notre bon roi Dagobert

Venez partager avec nous la fête des Lumières, cette fête où tous sont bienvenus, rois-mages ou bergers, brillants et colorés et divers.

la reine Elisabeth

reine Elisabeth … rebelle?

… et relookée par Marie-Josée MORATO . Régalez-vous sur le blog d’OBJET RARE en attendant de venir voir sur place ces objets joyeusement décalés et en flagrant délit de lèse-majestés …!

le terrible Ivan ...!

 

… et  Ivan, terrible!

Bienvenue à nos têtes couronnées … !

…. et pourquoi le roi Dagobert en premier? à cause de saint-Eloi, patron des bijoutiers!

On connaît le roi Dagobert grâce à la comptine populaire, qui l’y associe au« bon saint-Eloi ». Eloi, 588-1er Décembre 659, a été évêque de Noyon, et orfèvre et monnayeur du roi Dagobert 1er.

En tant qu’orfèvre et monnayeur, saint Éloi est d’abord devenu le saint patron des gens du métier des métaux dont les orfèvres, les chaudronniers et les dinandiers puis, par extension de tous les métiers de la métallurgie et de  la mécanique.

Investi de toute la confiance de Dagobert 1er, Éloi porta l’art de l’orfèvrerie à un degré de perfection extraordinaire pour son temps. Surnommé « le divin ouvrier » (summus faber) avait acquis une réputation d’honnêteté telle que l’on disait qu’il multipliait l’or

La Saint Éloi se fête le 1er décembre.

Publié dans Têtes couronnées | Pas de Commentaire »

Doris Raymann Nowak à l’OBJET RARE

Posté par galerieobjetrare le 21 décembre 2013

Un grand plaisir aujourd’hui, et un privilège! L’OBJET RARE a reçu quelques pièces ciselées de Doris Raymann Nowak, un travail délicat, fort, et somptueux à porter à la main et au poignet, une présence précieuse et admirable.

Doris Raymann Nowak, bracelet ciselé argent%0AEuryalina%0AMarielle Debéthune, bo Euryalina%0AMarielle Debéthune, bo Euryalina

Doris Raymann Nowak, bracelet ciselé argent

Doris Raymann Nowak, 2 bagues ciselées argent%0AEuryalina%0AMarielle Debéthune, bo Euryalina%0AMarielle Debéthune, bo Euryalina

Doris Raymann Nowak, 2 bagues ciselées argent

Doris Raymann Nowak, bracelet ciselé & 3 bagues ag%0AEuryalina%0AMarielle Debéthune, bo Euryalina%0AMarielle Debéthune, bo Euryalina

Doris Raymann Nowak, bracelet ciselé & 3 bagues ag

Publié dans passage en fêtes! | Pas de Commentaire »

Passage en fêtes à l’OBJET RARE, bienvenue à 2014!

Posté par galerieobjetrare le 20 décembre 2013

En cette fin d’année 2013, vous trouverez quelques merveilles à la galerie OBJET RARE.

Nous avons reçu des broches méditatives et pleines de sagesse de CELINE SYLVESTRE :Céline Sylvestre, broches %22Hasard ou Destinée%22, ébène, fil de soie & ag Céline Sylvestre, broches « Hasard ou Destinée », ébène, fil de soie & ag

 

quelques pièces rares d’ASTRID MEYER, architecturées et légères, qui jouent sur la transparence, la lumière, la fragilité :

Astrid Meyer, broche fer peint & mica 2 Astrid Meyer, broche fer peint & mica 2

Astrid Meyer, pendentif %22Dentelle%22, ag, mica, cable acier, nacre  Astrid Meyer, pendentif « Dentelle », ag, mica, cable acier, nacre

Astrid Meyer, pendentif %22Mobile%22, ag & cable inox  Astrid Meyer, pendentif « Mobile », ag & cable inox

 

les bijoux d’ANNE MILBEAU, une perfection technique dissimulée sous l’apparence ludique et les surfaces travaillées :

Anne Milbeau, 2 broches Anne Milbeau, 2 broches

Anne Milbeau, anneau large  Anne Milbeau, anneau large

 

Anne Milbeau, bague  Anne Milbeau, bague Reflet

 

Anne Milbeau, bagues-double  Anne Milbeau, bagues doubles coulissantes

 

Anne Milbeau, boucles d'oreilles  Anne Milbeau, boucles d’oreilles Reflet

 

Anne Milbeau, Gyromances_107  Anne Milbeau, pendentif Gyromances vertical

Anne Milbeau, Gyromances_119  Anne Milbeau, pendentif Gyromances copeau

légères et joyeuses, de nouvelles broches colorées et bagues ovales de MANON MARBOUTY :

Manon Marbouty, broche rouge  Manon Marbouty, broche rouge

de MARIANNE ANSELIN, nous présentons bagues et colliers qui toujours démontrent que le précieux est ailleurs que là où on nous l’a toujours dit :

Marianne Anselin,pendentif coco Marianne Anselin,pendentif coco & acier

Marianne Anselin,bracelets coco Marianne Anselin,bracelets coco & acier

Marianne Anselin,bagues-ecrou Marianne Anselin,bagues-ecrou

Marianne Anselin,bagues dogon Marianne Anselin,bagues dogon

Marianne Anselin, bo Smile Marianne Anselin, bo Smile

MARIELLE DEBETHUNE, quant à elle, nous a envoyé 2 pièces de sa collection Exuvia, caparaçonnées et attirantes comme de doux êtres venus de la planète Terre :

Marielle Debethune, broche Exuvia Marielle Debethune, broche Exuvia

Marielle Debethune, collier Exuvia Marielle Debethune, collier Exuvia

 

puis, toujours, boucles d’oreilles & colliers d’ERIC DE GESINCOURT, toujours une créativité foisonnante dans la couleur, les formes et les matériaux :

Eric de Gésincourt, bracelet onyx en corian Eric de Gésincourt, bracelet onyx en corian

Eric de Gésincourt, bracelet corian & formica Eric de Gésincourt, bracelet corian & formica

Eric de Gésincourt, 3 bagues berlingots rondes pmma Eric de Gésincourt, 3 bagues berlingots rondes pmma

Et puis vous pourrez voir, ou revoir, les pièces de l’expo « EMPREINTES : ce qui nous sépare est ce qui nous unit », notamment la série « HOMELAND » de SHANNON GUO, 3 bagues-sculptures théâtrales qui expriment les transformations forcées que subit la société de Shanghaï :

Shannon Guo,Homeland ring series sm

 

Et enfin les bijoux-carnets de voyage d’HELENE THOMAS, qui fabriquent une histoire du monde riche, puissante, colorée, généreuse …

Bague Argent et cordierite Hélène Thomas Yol 2013 Hélène Thomas,bague iolite & argent

Bague ressort Argent Hélène Thomas Yol 2013 Hélène Thomas,bague Ressort & grenat

Boucles d'oreille feuilles quadrillées Argent Hélène Thomas Yol 2013 1 Hélène Thomas,boucles d’oreille Pétales argent

Bienvenue à l’OBJET RARE, et bienvenue à 2014 !!!

 

 

Publié dans passage en fêtes! | Pas de Commentaire »

« ce qui nous sépare est ce qui nous unit »

Posté par galerieobjetrare le 19 septembre 2013

Ralentir pour lire les traces, les com-prendre, puis travailler à la cheville, et dans l’atelier.

Le bijou peut être le reflet d’une personnalité, mais aussi, il reflète et exprime une culture liée à nos origines, à celle de la société dans laquelle nous avons choisi d’évoluer, aux pays qui nous ont traversés, à nos histoires.

Voici le travail de 6 bijoutiers et voyageurs, habitant 4 cultures et 4 continents, dont les créations sont nourries de tout ce qui rend ces lieux uniques, de leur énergie, de leur actualité, de leur histoire, de leur beauté, des matières que l’on y trouve, des rencontres que l’on y fait, et de ce qu’on y a appris.

Deux pistes de travail :

-une recherche formelle : unir, réunir : Caroline Volcovici, Hélène Thomas, Rachik

Caroline Volcovici (Maroc, Nouvelle-Zélande, Paris XI) : sur le chemin qui va de l’individuel à l’universel, il s’agit de chercher, saisir, partager le beau qui peut unir. Pièces organiques où la résolution technique côtoie  l’imperfection de la matière, ces bijoux racontent des histoires simples.

argent & nacre de pauabroche « poule d’eau » argent & nacre de paua

 

Hélène Thomas :  (Mali, Madagascar, Shanghai, Saint-Maur) : glaneuse sur les routes de la planète, Hélène apprend, cueille et rassemble, et créée des carnets de voyage, bijoux-pièces uniques puissants et gracieux, qui continuent leur chemin portés au doigt, au cou …

argent, corail, pierre du chemin, perleTimbuctu, broche, argent, corail, pierre du chemin, perle

Rachik (Tunisie, Paris XIX) : il redécouvre des techniques artisanales et artistiques ancestrales, s’inspirant des arabesques du fer forgé et de la calligraphie orientales, pour les renouveler au service de parures contemporaines, et rappeler que ce sont nos racines qui nous poussent vers l’ailleurs, vers l’autrement.

Gallia, fibule argent & perle

- un regard clair : se détacher, se retrouver : Clémentine Despocq, Shannon Guo, Judith Sitbon

Clementine Despocq (Saint-Marcel, Paris, Genève) : à travers un travail sur la peau, l’intime se révèle universel. Mise en valeur et traitée suivant les goûts de chacun, Clémentine la détache du corps pour mieux la porter.

clementine-despocqbaptistecoulon-300x200 dans EMPREINTES« Découvrez ce sein … » bague argent & laiton (photo Baptiste Coulon)

Shannon Guo (USA, Shanghai) : la série « Homeland » élaborée par Shannon témoigne d’un choc, de la façon sidérante dont l’homme détruit le passé, le présent, et le futur. Utilisant des techniques traditionnelles (impression, filigrane), ces pièces luttent contre l’oubli, l’envie, la destruction aveugle, et présentent un miroir des âmes baigné des larmes des anges.

shannon-guohomeland-ring-series-sm-300x204 Homeland séries, 3 bagues argent & perles

Judith Sitbon (Paris XX, Jérusalem) : c’est en regardant la mer, les yeux vers l’horizon, et les pieds ancrés dans le sable que se mesure l’étendue qui sépare du pays natal.

judith-sitbon-broche-fleur-de-jerusalemdetail-300x176Fleur de Jérusalem, broche, fleur des rues & argent

Publié dans EMPREINTES | Pas de Commentaire »

EMPREINTES « ce qui nous sépare est ce qui nous unit »

Posté par galerieobjetrare le 19 septembre 2013

EMPREINTES empreintesinvitation dans EMPREINTES

Publié dans EMPREINTES | Pas de Commentaire »

« un jour qui … » : où trouver les photos ludiques de Clément Puig dans le XIème arrt à Paris

Posté par galerieobjetrare le 15 septembre 2013

… et ça a été un échange inespéré et très ludique de bonnes volontés, le bijou contemporain a besoin d’élargir ses horizons à Paris, et il a fait de nouvelles connaissances dans le XIème! Merci à ces nouveaux « bijoutés », chez qui vous pourrez voir ces photos avant de venir admirer les bijoux au 11 rue Paul BERT, à l’OBJET RARE.

erratum : FINISSAGE le MERCREDI 18 SEPTEMBRE

MERCI à :

Olaf Idalie, rue paul bert, graveur extra-ordinaire

café Titon, rue Titon, Laurianne, merci! danke!

Robert, le plombier du 53 rue de montreuil, pile-poil

Francesco, de musique avenue, ça swingue rue paul bert!

Illan Khayat, de la pharmacie paul bert, toujours là

Olivier Birault, freemoos, belle ouvrage

Anna Farina, et chez Anna Colore Industriale, toujours une trouvaille

24×36, bar restau, à point nommé

Clement, café-restaurant les funambules, café du coin et bon voisin

le cuisinier et la serveuse à la Ravigote, rue de montreuil, vraiment chouette

lili bricole, oui! une cliente

le bizart, merci à la serveuse

Rodary, menuisier, merci!

une employée chez Kapla, hop là

et la serveuse du Viet café …!

Publié dans un jour qui ... à l'OBJET RARE | Pas de Commentaire »

« un jour qui paraissait comme les autres … », le bijou contemporain sort dans le monde!

Posté par galerieobjetrare le 15 septembre 2013

Clément Puig ( www.clementpuig.com ) a photographié les bijoux de Marielle Debéthune et de Katharina Dettar portés par les commerçants, artisans, et habitants du XIème arrondissement de Paris, dans le quartier qui abrite la galerie OBJET RARE où sont exposés ces bijoux jusqu’au 18 SEPTEMBRE 2013. Voici par exemple Anna chez ANNA COLORE INDUSTRIALE  rue Paul Bert :

Publié dans un jour qui ... à l'OBJET RARE | Pas de Commentaire »

« un jour qui … » à la galerie OBJET RARE jusqu’à mercredi 18 SEPTEMBRE 2013

Posté par galerieobjetrare le 15 septembre 2013

voici quelques infos et photos des bijoux de Marielle Debéthune et de Katharina Dettar …

Marielle Debéthune : « Je propose la traduction poétique d’un monde qui me perturbe, enfermant mes émotions entre des coquilles, des membranes, des murs – des enveloppes physiologiques, métaphysiques, artificielles, étanches et protectrices…

J’observe les gens … qui se protègent autant qu’ils peuvent des dangers, réels ou imaginaires. Gorgés de solitude, tremblants de peur, ils traînent leur carapace comme une bouée. Une carapace comme un sarcophage, dont ils ne peuvent se délivrer qu’après une lutte éreintante, au prix d’un dépouillage assumé, inaltérable, sublimé. »

« I propose a poetic translation of a world that disturbs me, locking up my emotions within shells, membranes, walls – physiological, metaphysical, artificial, waterproof, protective enveloppes …

I observe other people … protecting themselves every way they can from real or imagined dangers. Saturated with solitude, trembling with fear, they drag their shell like a lifebuoy. A shell akin to a sarcophagus, that only an exhausting struggle will free them from, after a sublimated, assumed, inalterable shedding »

Collier Hydrozoa de la collection Abyss

marielle-debethune-bg-siphonophorae-300x263 dans un jour qui ... à l'OBJET RAREBague Siphonophoroae, collection Exuvia

 

marielle-debethune-bo-euryalinaeuryalinamarielle-debethune-bo-euryalinamarielle-debethune-bo-euryalina-244x300Bo Euryalina, collection Abyss

 

Katharina Dettar : Pièces d’agate ou de métal, formes organiques où les origines du monde se laissent deviner, raffinées et brutes à la fois, où la lumière révèle de délicates couleurs … « Le passé retenu dans les souvenirs, reconstruit par la mémoire, est présent dans les matériaux usés par le temps. Triomphant de la mort.

Lorsque je travaille mes pièces je suis à la recherche des souvenirs et de la mémoire. Ces deux idées … sont chargées de concepts et de matériaux contraires … mais cette profonde différence cache une relation étroite ; l’une ne peut exister ou fonctionner sans l’autre. L’éternel et l’éphémère, le général et l’individuel, la légèreté et la pesanteur, la vie et la mort… »

Pieces of agate or of metal, organic shapes reminiscent of the origins of the world, all at once refined and raw, and where the light awakens delicate colours … « The past, stored in memories, rebuilt through remembering, is present within materials worn out by time. Having won over death.

When i am at work, i search through remembrance and memories. These two ideas … carry contrary concepts and materials … but this profound difference conceals close ties ; one cannot exist nor function without the other. The eternal and the ephemeral, general and individual, heavy and light, life and death …

cayuco-2012-198x300Broche Cayuco, agate et argent

 

dark-was-the-night-katharina-dettar-2012-200x300Collier « dark was the night »

toquem-fusta-b-2012Collier « toquem fusta », bois fossilisé & bois d’ivoire rose

Publié dans un jour qui ... à l'OBJET RARE | Pas de Commentaire »

un jour qui paraissait comme les autres …

Posté par galerieobjetrare le 11 septembre 2013

FINISSAGE LE 18 SEPTEMBRE 2013 !

Marielle Debéthune et Katharina Dettar arrivent à Paris aujourd’hui, et vont faire vibrer le 11ème arrondissement!

Cette expo est interactive et va se passer non seulement à la galerie OBJET RARE, mais aussi dans les boutiques du quartier, chez les commerçants qui ont joué avec nous et ont été photographiés par Clément Puig portant les bijoux de Marielle et Katharina: le bijou contemporain s’installe chez nous et se fait des amis …!

Bijoux, photos, bijoux portés, bijoux photographiés, sont transposés de la sphère privée (chargée de sentiments et de souvenirs) à l’espace public.

En instantanés grand format, ils sont présentés dans les commerces en un parcours qui mène naturellement jusqu’à la galerie.

Le bijou contemporain se fait usuel.

un jour qui paraissait comme les autres ...  dans un jour qui ... à l'OBJET RARE marielle-debethune-broche2-300x225

Publié dans un jour qui ... à l'OBJET RARE | Pas de Commentaire »

12
 

Jean-Edouard Delreux |
Vanessasoldes |
Jordansko90 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fanafimo
| Yanglucky
| Maxstarr